Historique

En 1984, Jean-Marie De Koninck est professeur de mathématiques à l’Université Laval à Québec. Il est également entraîneur du club de natation de l’Université et cherche une façon originale de financer son équipe. Un jour de septembre 1984, au volant de sa voiture, il est frappé par les statistiques préoccupantes concernant la conduite automobile lorsque certaines facultés sont diminuées (alcool, fatigue, drogue, etc.). L’idée lui vient de faire appel à ses 25 nageurs et nageuses pour reconduire chez eux et dans leur propre voiture les automobilistes qui auraient bu un verre de trop par exemple. Le conte de Noël du “Petit renne au nez rouge” guidant le traîneau du Père Noël grâce à la lumière de son nez est alors choisi comme symbole de l’Opération Nez rouge.

Au Québec, cette idée a peu à peu été développée pour devenir une véritable campagne de sécurité routière. En 1990, l’idée traverse l’Atlantique. Elle est reprise dans le canton du Jura tout d’abord, puis, progressivement dans toute la Suisse. Rappel des principales étapes.

1984

Première Opération Nez rouge à Québec

1990

Le Dr. Jean-Luc Baierlé, médecin cantonal jurassien, séduit par l’idée québécoise “importe” le concept dans notre pays et organise, en collaboration avec la Ligue jurassienne contre les toxicomanies, la première Opération Nez rouge dans le Jura.

97 transports

1991

4 Opération en Suisse romande localisées dans le Jura.
102 transports
Naissance de l’Association Nez rouge

1992

8 Opération en Suisse romande dans les régions de: Delémont / Porrentruy / Saignelégier / Tavannes / La Broye / Bulle / La Chaux-de-Fonds / Genève.
494 transports

1993

12 Opération en Suisse romande: les nouvelles ONR sont Vevey / Morges / Neuchâtel / Val de travers.
730 transports
1’929 bénévoles engagés parcourent 28’111 km pour raccompagner 1’251 personnes.
Naissance de la Fondation Nez rouge qui remplace l’Association Nez rouge.

1994

19 Opération, dont 3 en Suisse alémanique. Les nouvelles ONR sont Fribourg / Singine / Val de Ruz / Aigle / Nendaz / Zürich / Zug / Aargau.

1’442 transports

2’344 bénévoles engagés parcourent 37’538 km pour raccompagner 2’600 personnes.

La campagne publicitaire se déroule avec le slogan “Pour que l’esprit de fête continue”.

Des étudiants Suisses alémaniques en économie d’entreprise (Lehrstuhl für Betriebswirtschaft, ETH Zürich) réalisent une étude de marché qui démontre que le nom Nez rouge ne doit pas être changé ou traduit pour la Suisse alémanique. Aktion Nez rouge est donc adopté pour les Opération outre-Sarine.

1995

21 Opération dont 7 en Suisse alémanique: Delémont, Franches-Montagnes, Porrentruy, Tavannes-Moutier, Bulle, La Chaux-de-Fonds, Estavayer-le-Lac, Genève, Morges, Neuchâtel, Vevey-Montreux, Aargau, Fribourg, Valais central, Zug, Zürich, Basel, Bern, Luzern, Winterthur, Yverdon

1’982 transports

3’196 bénévoles engagés parcourent 65’092 km pour accompagner 3’725 personnes.

Installation du secrétariat de la Fondation à Delémont.

1996

25 Opération Nez rouge dont 9 en Suisse alémanique et 1 au Tessin. Les nouvelles antennes en 1996 sont Baselland, Biel/Bienne, le Tessin et Oftringen.
2’104 transports
3’822 bénévoles engagés parcourent 68’397 km pour accompagner 4’022 personnes.
Nouveau N† de tél. gratuit pendant l’Opération : 0800 802 208

1997

24 Opération Nez rouge dont 8 en Suisse alémanique et 1 au Tessin.
2’694 transports
3’501 bénévoles engagés parcourent 90’295 km pour accompagner 5’040 personnes.
Les zones téléphoniques de l’Opération Nez rouge d’Oftringen ont été couvertes en 1997 par les Opérations de Bâle et d’Argovie

1998

23 Opération Nez rouge dont 8 en Suisse alémanique et 1 au Tessin.
2’929 transports
3’378 bénévoles engagés parcourent 98’371 km pour accompagner 5’691 personnes.
L’ONR Genève étend son action à la France voisine. Le numéro d’appel gratuit depuis la France est également le 0800 802 208.

1999

22 Opération Nez rouge dont 7 en Suisse alémanique, 1 au Tessin et 1 en France voisine.
3’198 transports
3’494 bénévoles engagés parcourent 107’724 km pour accompagner 6’098 personnes.
Deux nouvelles antennes ont vu le jour : l’ANR Thurgau-Wil et l’ONR Ain (France). Par contre, l’ANR Basel n’a pas pu être organisée.
Nouveau logo en couleurs du petit renne au nez rouge

2000

22 Opération Nez rouge dont 7 en Suisse alémanique, 1 au Tessin et 1 en France voisine.
4’228 transports en Suisse (47 en France voisine)
3’674 bénévoles engagés parcourent 149’338 km pour accompagner 7’844 personnes. (En France voisine: les 100 bénévoles engagés parcourent 981 km pour accompagner 136 personnes).

2001

22 Opération Nez rouge dont 7 en Suisse alémanique, 1 au Tessin et 1 en France voisine.
4’232 transports (12 en France voisine)
3’952 bénévoles engagés parcourent 156’266 km pour accompagner 7’994 personnes. (En France voisine: les 60 bénévoles engagés parcourent 404 km pour accompagner 32 personnes).

2002

22 Opération Nez rouge dont 7 en Suisse alémanique, 1 au Tessin. et 1 en France voisine.
6’087 transports (41 en France voisine)
4’644 bénévoles engagés parcourent 239’888 km pour accompagner 11’675 personnes. (En France voisine: les 140 bénévoles engagés parcourent 1’891 km pour accompagner 108 personnes).

2003

23 Opération Nez rouge dont 8 en Suisse alémanique, 1 au Tessin. Une Opération Nez rouge en France avec 3 antennes.
Une nouvelle section voit le jour : l’ANR Thun qui deviendra Berner Oberland en 2004.
7’186 transports
5’444 bénévoles engagés parcourent 281’226 km pour accompagner 14’100 personnes.

2004

22 Opération Nez rouge dont 7 en Suisse alémanique (Zürich couvre les régions de Winterthur et Zürich), 1 au Tessin. Une Opération Nez rouge en France avec 3 antennes.

L’Opération Nez rouge Valais est remise sur pied. Toute la Suisse romande est couverte par notre campagne de prévention.

8’272 transports

6’110 bénévoles engagés parcourent 318’577 km pour accompagner 16’554 personnes.

2005

24 Opération Nez rouge dont 9 en Suisse alémanique, 1 au Tessin.
Une Opération Nez rouge en France.

2 nouvelles Opération sont lancées en Suisse alémanique: Seedamm-Linth et Schwyzer-Talkessel

8’754 transports

6’065 bénévoles engagés parcourent 330’101 km pour raccompagner 17’923 personnes.

2006

24 Opération Nez Rouge dont 9 en Suisse alémanique, 1 au Tessin.
Une Opération Nez Rouge en France

1 nouvelle Opération est lancée en Suisse alémanique: Soleure

11’768 transports

7’138 bénévoles engagés parcourent 449’598 km pour raccompagner 24’358 personnes.

2007

24 Opération Nez Rouge dont 9 en Suisse alémanique, 1 au Tessin.
Une Opération Nez Rouge en France
Pas de lancement de nouvelle section Nez Rouge en Suisse, mais la section de Lucerne a étendu sa zone d’action et couvre désormais également les cantons d’Obwald, de Nidwald et d’Uri. D’autre part, la section de Zug a repris la région de Schwyz, de Weggis à Muotathal.
11’291 transports
7’585 bénévoles engagés parcourent 437’538 km pour raccompagner 23’537 personnes

2008

24 Opération Nez Rouge dont 9 en Suisse alémanique, 1 au Tessin.
Une Opération Nez Rouge en France
La section Nez Rouge Riviera-Chablais a été rebaptisée Nez Rouge Est vaudois
10’904 transports
7’343 bénévoles engagés parcourent 417’821 km pour raccompagner 23’109 personnes

2009

Nez Rouge fête ses 20 ans d’activité en Suisse. L’occasion de s’offrir une nouvelle identité visuelle et un nouveau site Internet.
22 Opération Nez Rouge dont 9 en Suisse alémanique, 1 au Tessin.
Les trois sections Delémont, Franches-Montagnes et Porrentruy ont fusionné en une seule section Nez Rouge Jura.
Une Opération Nez Rouge en France
11’092 transports
7’502 bénévoles engagés parcourent 425’210 km pour raccompagner 23’988 personnes.

2010

22 Opération Nez Rouge dont 9 en Suisse alémanique, 1 au Tessin.
Une Opération Nez Rouge en France 9’634 transports 7’032 bénévoles engagés parcourent 382’868 km pour raccompagner 21’047 personnes.

2015

Changement du comité de Nez Rouge Morge-Lausanne.

2016

Dissolution de Nez Rouge Morge-Lausanne, création de Nez Rouge Lausanne.